Une prise de terre pour la sécurité

La prise de terre est un élément essentiel de la sécurité des installations électriques. Elle intervient dans la protection des bâtiments lorqu'elle est couplée à un paratonnerre, mais aussi pour la protection des biens et personnes. Une bonne prise de terre est indispensable lorsque vous installez un parafoudre.


Réalisation d'une prise de terre

Il existe deux principaux modes de réalisation d'une prise de terre :
les conducteurs enfouis horizontalement et les piquets verticaux.

Les conducteurs enfouis horizontalement

Ils peuvent être disposés de deux manières.
La boucle à fond de fouille est une solution très efficace. Elle consiste à effectuer sur le périmètre du bâtiment un ceinturage à fond de fouille dans le béton de propreté.
En tranchées horizontales : les conducteurs sont alors enterrés à environ 1 mètre de profondeur ; on veillera à ne pas remplir la tranchée avec des cailloux ou du mâchefer mais plutôt avec de la terre, afin d'améliorer la conductivité du terrain.

Les piquets verticaux

La profondeur d'enterrement du piquet doit être d'au moins 2 mètres afin de limiter l'augmentation de la résistance de la prise de terre dans le cas de gel ou de sécheresse du terrain.
La résistance peut être diminuée (et donc améliorée) en reliant plusieurs piquets en parallèle, distants entre eux d'au moins leur longueur.

Dans le cas de prises de terre multiples, il est nécessaire de les relier entre elles par un conducteur de section 16 mm2 en cuivre isolé ou 25 mm2 en cuivre nu, afin d'éviter que deux masses simultanément accessibles soient reliées à des systèmes de terre différents.

Les circuits de mise à la terre

Une installation de mise à la terre, d'une maison individuelle, comprend l'ensemble des matériels qui permettent de relier les appareils d'utilisation et les prises de courant, à la terre du bâtiment.
La prise de terre est un premier élément dont la description est donnée dans le paragraphe précédent.

Le conducteur de terre

Le conducteur de terre, ou canalisation principale de terre, relie la prise de terre à la borne principale de terre.

La borne principale de terre

borne principale de terre

La borne principale de terre assure la connexion entre le conducteur de terre, la liaison équipotentielle principale et le conducteur principal de protection. Le serrage de chacun des conducteurs doit être distinct.
Elle permet, afin d'en effectuer la mesure de résistance, de déconnecter la prise de terre de l'ensemble de l'installation. Elle doit être facilement accessible et à l'abri des chocs.

Les liaisons équipotentielles

Une liaison équipotentielle a pour but de limiter les différences de potentiel pouvant apparaître on cas de défaut entre des éléments conducteurs du bâtiment et d'éviter la propagation de potentiel venant de l'extérieur.
On distingue deux liaisons équipotentielles :

  • Une liaison équipotentielle principale qui concerne le bâtiment et relie entre eux les éléments suivants :
    • la borne principale de terre,
    • toutes les canalisations métalliques d'alimentation en eau, gaz. chauffage central…
      Lorsqu'elles proviennent de l'extérieur du bâtiment, elles doivent être reliées à leur pénétration dans le bâtiment ou, en cas de canalisations isolantes ou de joints isolants, au début des parties métalliques éventuelles des canalisations.
  • Une liaison équipotentielle locale dans chaque salle d'eau.

Le conducteur principal de protection

Il relie la borne de terre à la barre de terre du tableau de répartition.

Les conducteurs de protection des circuits

  • Chaque canalisation doit comporter un conducteur de protection (terre => fil de terre vert-jaune), même si elle est destinée à alimenter un appareil de classe II.
  • Les conducteurs de protection (terre) doivent avoir une section égale à celle des conducteurs actifs.
    Si le conducteur de protection est commun à plusieurs circuits, sa section doit être égale à la plus grande section des conducteurs actifs.

Retourner au début de l'article

◄ Page précédente : A propos de la NF-C-15 100

Page suivante : Foudre et parafoudre ►

Acces au Memo Electrotechnique