Câble IEEE488 et connecteur GPIB

Le domaine de l'instrumentation exploite la norme IEEE488 au travers du standard GPIB qui définit un type de câble et de connecteur.


Câble pour IEEE488

Le câble pour ieee488 est constitué de 24 conducteurs avec un blindage ; il comporte 8 lignes de données bidirectionnelles (8 bits), 8 lignes pour des signaux de contrôle et de gestion et 8 masses consacrées respectivement au blindage du connecteur, à une masse électrique et 6 aux lignes de gestion/contrôle.
La qualité du câblage influencera directement sur le débit maximum attendu des échanges (1 Moctets/s selon la norme IEEE488) et sa longueur maximale (j'usqu'a 20 mètres sans répéteur d'un contrôleur à une interface unique ou 2 mètres entre chaque appareils chaînés).
constitution cable ieee488

Caractéristiques physique du câble

C'est un câble revêtu de PVC avec blindage et drain à souder à la masse (borne 12).
Le blindage est racordé au capot du connecteur GPIB par un serrage mécanique à 360°.
Les conducteurs sont constitués de 12 paires torsadées (fil de cuivre multi-brin) de section 26AWG soit : 134 ohms/km (voir tableau de convertion Gauge AWG).
Cable ieee488

Le câblage par paires permet d'atténuer l'effet de diaphonie. Pour éviter les interférences entre les différentes ligne de commandes, chaque paire de conducteurs peut être également blindée (blindage par paire). L'écran collectif protège le câble des perturbations extérieures et évite le parasitage des câbles voisins.

Connecteur GPIB normalisé IEEE488

Les connexions de l'interface GPIB répondent aux spécificités de la norme IEEE-488 (1978). Le connecteur GPIB des chassis d'appareillage de type "Amphenol 57" à 24 contacts avec un verouillage par vis permettent, l'empilage des connecteurs mâle/femelle (ceux situés aux extrémités du câble ieee488).
Connecteur ieee488 superposable
La figure suivante montre l'attribution des broches tel que vus à l'arrière du panneau de l'appareil d'instrumentation.
Connecteur gpib norme ieee488
Les connecteurs 18 à 23 sont les masses des lignes torsadées avec les lignes (signaux de contrôle) correspondantes ;
exemple : ligne DAV (6) est torsadée avec la ligne 18.

Retourner au début de l'article

acces aux guides