Tracer des schémas électriques ou techniques

Dans le dessin technique, nous utilisons des outils simples, comme du papier ou du calque, des crayons, des portemines ou des stylos techniques.


Le traçage manuel

Les crayons

Dès l'apprentissage de l'écriture ou du dessin nous avons été habitués à tenir un crayon dans nos mains. Une simple feuille de papier et un crayon à mine de graphite suffisent alors pour exprimer une idée.
Exemple d'un schéma tracé avec un crauyon  papier
Pour une image, la pression que l'on exerce sur le crayon, mais aussi son inclinaison, nous donne la possibilité de nuancer le trait et de rendre des effets de lumière et d'ombre.
La dureté de la mine (ou la quantité de particules grasses qu'elle contient) nous permet de faire des traits de construction (fins) ou des traits épais voir du remplissage de zones graphiques.

Exemples de dureté des crayons papier : B, HB et 2HL'indice de dureté est indiqué à l'extrimité borgne du crayon ou sur l'étiquette qui l'accompagne lors de l'achat.
La lettre H (hard) indique une mine sèche ou dure ( 2H, 3H, 6H…). La lettre B (black) indique si la mine est noire ou tendre (2B, 4B, 6B…). Nous disons aussi qu'elle est grasse.
Le chiffre devant la lettre donne un coefficient ou degré d'importance de dureté ou de noirceur selon qu'il s'agit respectivement de H ou de B.

Le crayon à mine HB est d'usage courant et utilisé pour toutes sortes de travaux : annotations, brouillons, croquis…
Dans le dessin technique, le 2H est très utilisé pour des tracés fins, des pointillés ou des traits de construction par exemple.
Pour les schémas électriques la mine HB sert pour tracer les symboles, les fils, lignes et câbles d'interconnexion.

Le taille-crayon

Taille-crayon en métalIl faut maintenir la mine en bonne état et faire en sorte que vos traits ne varient pas trop dans leur largeur. Un taille-crayon de bonne fabrication sera utilisé de préférence à un modèle bas de gamme en plastique cassant. Achetez le une fois de bonne qualité plutôt que d'être souvent embêté ; les taille-crayons métalliques durent des dizaines d'années !

Comment calibrer sa mine

L'usage de mines calibrées donne de meilleurs résultats et tout un évantail d'applications. Il est possible de calibrer soit-même ses mines avec un grattoir. C'est un morceau de papier de verre collé sur un support ou palette en bois. En frottant la mine bien à plat nous obtenons une mine calibrée à notre mesure.

La gomme

Gomme en plastique blancheQue ce soit un texte ou un dessin, la gomme nous est utile pour rectifier ou modifier facilement nos écris. Elle nous donne droit à l'erreur et à l'effacement partiel ou complet d'un tracé. Pour éviter les traces grasses et autres altérations du papier, nous utilisons des gommes en plastiques blanches. Elles sont bien adaptées au dessin technique et laissent un travail propre après utilisation.

Les portemines

Ce sont des crayons techniques que l'on recharge avec une mine calibrée. Ils contiennent parfois un réservoir de plusieurs mines et celles-ci descendent vers la pointe au fur et à mesure de l'utilisation et de l'usure de la mine. Un portemine est défini par le calibre de la mine qu'il peut accueillir.
Le calibre correspond au diamètre de la mine et donc à l'épaisseur du trait qui sera tracé
Il faudra donc au dessinateur plusieurs de ces crayons pour avoir à sa disposition toutes les traces utiles à son activité.
Des portemines de différents calibres repérés par un code de couleur

Les diamètres courants sont 0,35 mm, 0,5 mm, 0,7 mm et 1 mm pour le dessin technique électrique avec une mine moyennement grasse de type HB.
Pour faire des traits annexes ou des pointillés fin et pas trop prononcés nous utiliserons une mine plutôt sèche de type 2H en diamètre 0,35 mm.
Le portemine s'utilise verticalement pour bien calibré le trait.
Exemples épaisseur des traits sur un schéma électrique

Les stylos techniques à encre

Ce sont des stylos de précision à encre de Chine rechargeable. Nous les rechargeons avec de l'encre noir dans le réservoir du dit stylo ou des cartouches préchargées. Il existe toutes sortes de calibres mais les plus couramment utilisés, en schéma électrique, sont 0,25 mm, 0,5 mm, 0,7 mm, 1 et 1,5 mm.
Les principaux fabricants européens proposent des pointes selon les normes ISO, indiquées en millimètres. Nous retrouvons en plus de celles déjà citées les calibres 0,13 mm 0,18 mm, 0,35 mm et 2 mm. Un code de couleur permet de distinguer immédiatement la pointe.
Stylo technique rechargeable à encre noire
Il existe aussi des stylos jetables à encre noir dans des calibres normalisés.

Comment tracer à l'encre sans bavure

Pour éviter les bavures, il faut utiliser le stylo verticalement avec une règle à rebord anti-tache. Le schéma est d'abord tracer à la mine 2H. Nous repassons sur les traits avec le stylo à encre. Quand tout est sec, nous effaçons avec la gomme plastique les traces restantes de crayon.
Tracer sans bavure avec un règle à rebord anti-tache
Ci-dessus, figure illustrant la procédure d'utilisation du stylo technique à encre.

Les stylos calibrés de couleur sont plutôt utilisés à des fins pédagogiques pour l'apprentissage du schéma. Les couleurs sont aussi très utiles dans des schémas d'implantation, en électronique pour la préparation d'un prototype sur breadboard et pour les TP de mesures et essais. Les couleurs aident à la compréhension, mais la diffusion d'imprimés en grande quantité est souvent en noir sur papier blanc.

Les autres outils de dessin

Les indispensables : sans eux vous perdez du temps ou n'y arrivez pas.

  • Une règle à rebord anti-tâche de 30 cm au moins,
  • une équerre à 60 degrés,
  • un trace-cercle pair : beaucoup plus pratique que le compas.

En complément ou remplacement : pour gagner du temps et faire vos dessins de manière plus professionnelle.

  • Une grande règle à rebord anti-tâche de 50 cm,
  • une équerre à 45 degrés,
  • un trace-cercle impair,
  • un trace-forme ou trace-symbole adapté à votre activité (électricité, électronique, informatique…,
  • un té à dessin,
  • une planche à dessin.

Le papier

Le papier blanc lisse (fin ou satiné) en 120 g à 200 g/m2 est utilisé pour des tracés exécutés aux crayons ou portemines (techniques dites sèches) ; c'est un minimum pour un confort de tenue de la page dessinée.
Pour le dessin technique à l'encre il faut augmenter le grammage et choisir un papier de 224 g/m2 au minimum.

Le papier calque est intéressant pour le traçage à l'encre de chine. En utilisant un papier de grammage plus élevé qu'à l'habitude (70 g à 95 g minimum au lieu de 45 g), on pourra gratter le tracé sans percer le papier lors des corrections ou modifications.
Le grattage de l'encre sèche se fait souvent avec une lame de rasoir mais les gommes en plastiques transparentes sont également utilisées pour gommer l'encre.

Le traçage informatique

Avec l'avènement de l'informatique, il est facile maintenant de saisir ces schémas sur un ordinateur et de les imprimer avec une imprimante (couleur) ou avec un traceur (bureau d'étude).
Mais lors de l'étude et de l'analyse de notre installation, nous commençons souvent par une version papier. C'est lors de la constitution du dossier de fabrication que l'on passera tout sur l'informatique.

Les logiciels payants

1-2-3 schéma

Pour créer les schémas électriques en tarif bleu ; c'est l'un des logiciel vendu par Hager. Voir le site [www.hager.fr].

WinRelais

Permet de réaliser des schémas unifilaires, multifilaires, architecturaux et développés, aussi bien pour le bâtiment que l'industrie.
Voir la page web [http://www.typonrelais.com/index.php?page=winrelais].

Legrand

Logiciels métiers professionnels ; Ces logiciels métiers vous sont proposés pour la majorité en téléchargement gratuit.
Voir [www.legrand.fr].

Schneider

SISpro Bâtiment et Ecodial à voir sur [www.schneider-electric.fr].
SchemELECT est un outil logiciel dédié aux bureaux d'études, aux services de maintenance et de travaux neufs du secteur de l'électricité industrielle.
Voir l'adresse [http://www.ftz.fr/v3/produit/SchemELECT/index.php?lg=fr].

IGE-XAO

De la conception à la création de l'installation électrique des bâtiments.
Ces logiciels permettent de réaliser des plans électriques, plans d'installations et de tableaux électriques, des calculs d'installations électriques.
Les solutions IGE+XAO ciblent la conception et la maintenance d'installations électriques  : process machines, câblage embarqué.
Regarder sur [http://www.ige-xao.fr].

Les logiciels gratuits

QElectroTech

QElectroTech est une application libre permettant de réaliser des schémas électriques ; il est placé sous licence GNU/GPL. Actuellement disponible pour Windows et Linux mais des expérimentations ont prouvé qu'il était possible de le compiler et de l'exécuter sur Mac OS.
Référence et téléchargement sur [qelectrotech.org].

ProfiCAD

C'est un logiciel économique et facile d'utilisation conçu pour le dessin des diagrammes, des schémas électroniques, électriques ainsi que les schémas des circuits de commande. Il peut également être utilisé pour l'élaboration de schémas pneumatiques, hydrauliques et d'autres types de diagrammes techniques.
Consulter [http://proficad.softonic.fr].

Grids

C'est un logiciel de dessin vectoriel qui se destine principalement à la réalisation de schémas. Gratuit, il est livré avec des bibliothèques d'images qu'il est simple d'utiliser dans un schéma, celles-ci couvrent des domaines comme l'informatique, l'électricité, les organigrammes, les grafcets, la logique et même la musique et les calendriers.
Voir [http://www.clubic.com/telecharger-fiche10429-grids.html].

Proteus

La CAO Proteus est normalement destinée à la saisie de schémas électroniques. Ce logiciel convient pour faire des schémas électrique si on crée sa bibliothèque de symboles. C'est cette suite que j'utilise pour mes travaux de conceptions et pour mes tutos publiés sur positron-libre.com .
Voir les versions gratuites de démo  : [http://www.multipower.fr/vide1/prod.html] ou [http://www.labcenter.com/download/prodemo_download.cfm].

Dia

Un logiciel très pratique et facile à manipuler pour la réalisation de diagrammes (réseau, circuit électrique, programme informatique). Il s'installe en 30 secondes et fonctionne correctement sous Linux (initialement développé pour cet OS), Windows et Mac OS X.
Je l'utilise pour représenter des machines d'état et des graphes de fluence quand je développe avec VHDL.
Voir le site [http://dia-installer.de].

Libreoffice

C'est une suite bureautique libre et gratuite qui offre des modules de traitement de textes, tableur, présentation, dessin vectoriel, base de données, et édition de formules mathématiques.
Même si c'est une suite bureautique, il est capable de faire des petits schémas électriques (on peut se fabriquer une bibliothèque de symboles). Il peut aussi mettre en forme des fichiers d'étiquettes pour tableaux électriques.
A télécharger sur [https://fr.libreoffice.org].

Retourner au début de l'article

◄ Page précédente : Qu'est ce qu'un schéma

Page suivante : Les symboles électriques ►

Acces au Memo Electrotechnique